AccueilActualitésImpressionant chantier d’hiver pour le bateau Groupe APICIL / Mutuelle Intégrance !

Impressionant chantier d’hiver pour le bateau Groupe APICIL / Mutuelle Intégrance !

Photo de groupe du chantier naval monocoque damien seguin

 

En même temps que le Groupe APICIL et la Mutuelle Intégrance annonçaient officiellement mi-février leur engagement aux côtés de Damien Seguin sur le prochain Vendée Globe, le monocoque de 60’ (18,28 mètres) aux couleurs du groupe APICIL subissait un important chantier hivernal.

En effet, après une Route du Rhum – Destination Guadeloupe exigeante tant pour l’homme que pour la machine, Damien Seguin et son équipe ont souhaité faire une révision complète du bateau et l’optimiser en vue de la saison à venir et du Vendée Globe.

Depuis début janvier, pas moins de six personnes s’affairent sans relâche sur le monocoque Groupe APICIL / Mutuelle Intégrance qui a été revu de fond en comble. Ce chantier colossal - encadré par Damien Seguin et Jean Le Cam – va se poursuivre jusqu’à fin mars, date prévue pour la remise à l’eau du monocoque Groupe APICIL / Mutuelle Intégrance.

 

Damiens Seguin nous explique les objectifs du chantier :

« Dans un premier temps, ce chantier nous a permis de faire un état des lieux complet après la Route du Rhum car nous avons rencontré des conditions compliquées. Il fallait donc démonter beaucoup de choses dans le bateau pour se rendre compte de l’état effectif de celui-ci. Ensuite, nous avons cherché à améliorer la performance du bateau. Le but a été d’alléger le bateau en essayant de gagner un maximum de poids (250 kg) sans toucher à la structure, c’est-à-dire aux qualités que nous lui connaissons à savoir la solidité et la fiabilité.  Puis, dans l’optique du Vendée Globe, nous avons souhaité revoir tout le câblage électronique et électrique. Généralement, c’est ce qu’on fait sur ce genre de bateau avant tous les départs de Vendée Globe mais sur mon bateau, c’est un travail qui n’avait pas encore été fait. Je suis le quatrième propriétaire de ce voilier et c’est la première fois qu’il subit un chantier comme celui que nous avons fait cet hiver. C’était important et nécessaire de tout remettre à zéro et de repartir sur une feuille beaucoup plus blanche… Enfin, toujours dans un souci d’améliorer la performance du bateau, les dérives qui dataient de 2008 ont été changées. Nous avons mis des dérives angulées …Quand je dis que j’ai changé les dérives sur mon bateau, certains me disent « mais pourquoi tu n’as pas mis de foils ?  Il y a plusieurs raisons à cela. Avant tout, c’est un choix économique car mettre des foils sur un bateau comme celui-là, ça coûte très cher. De plus, si les foils sont réputés pour être très performants, on sait aussi qu’on perd en sécurité sur le bateau ».

Communiqué de presse ICI